Un Intermédiaire essentiel depuis 1864   
Un mensuel fait par ses lecteurs   
Un public international d'érudits   
Pour recevoir un exemplaire de l'ICC
Consultez l'index des thèmes traités
L'Intégrale de l'I.C.C. en DVD

ACCUEIL
l'ICC, une revue unique, histoire, curiosité, religion, littérature...
histoire, généalogie, familles royales, littérature, étymologie...

Depuis 1864, l'Intermédiaire des chercheurs et curieux est un mensuel de questions et réponses sur tous sujets et toutes curiosités. Carrefour des chercheurs passionnés et des amateurs d'Histoire, de Littérature, d'Art, des Civilisations, de Généalogie, de Biographies, des Religions, de Politique... c'est un lien indispensable entre tous vrais curieux, un forum d'échange permanent sur les questions les plus divers et probablement la seule encyclopédie bénéficiant d'une réactualisation permanente.

Tous les mois, ce sont quelques 120 à 160 communications relevant de la grande ou de la petite Histoire qui sont exposées à la curiosité du lecteur. Élucider un point obscur de l'Histoire, fouiller dans le passé, cerner les origines d'un grand de ce monde, confronter ou vérifier une hypothèse. C'est, entre bien d'autres choses, ce qu'offre l'ICC.





Charles Read, fondateur de l'Intermédiaire des Chercheurs & Curieux ICC


 

La saga de L'Intermédiaire des chercheurs et curieux commence dans la dernière moitié du XIXe siècle avec Charles André Read, fils d'une famille écossaise installée à Paris. Haut fonctionnaire, fin lettré, érudit, écrivain, cet homme aux multiples talents imagine de créer une publication similaire à la revue anglaise Notes and queries. Le premier fascicule de L'Intermédiaire des chercheurs et curieux voit le jour le 15 janvier 1864 sous la direction de Carle de Rash, le cryptonyme de Charles Read, initiant une tradition de pseudonymes qui constitue aujourd'hui encore l'un des charmes spécifiques de cette revue.

Le succès est immédiat et ne se démentira pas au fil des ans. Nombre de plumes prestigieuses, souvent insoupçonnées (pseudonymes obligent), collaborent bénévolement à la revue.
L'Intermédiaire des chercheurs & curieux entre dans les encyclopédies du temps et en 1897, le mot ophélète (proposé par un abonné pour désigner les correspondants de l'ICC) est admis au Nouveau Larousse illustré, puis au Larousse du XXe siècle.

A Charles Read succèderont Lucien Faucou, le général Iung, le journaliste Prosper Olivier Lissagaray, Octave Lebesgue (qui, sous la signature de Georges Montorgueil, animera la revue pendant trente et un ans, un record !), puis Pierre Dufay. Nous sommes en mai 1940. L'ICC suspend sa publication avec le fascicule n°1937.

Patrice du Puy de Clinchamps  

Onze années s'écoulent et il faudra attendre mars 1951 pour voir la revue renaître sous le nom de Chercheurs & curieux (la mention L'Intermédiaire réapparaîtra en 1955). A sa tête : Antoine Bouch, nom de plume de Philippe du Puy de Clinchamps. Journaliste, auteur de livres traitant des questions nobiliaires, mais également poète, écrivain de romans policiers, Antoine Bouch sera l'homme du renouveau de l'ICC. En 1971, Philippe du Puy de Clinchamps meurt. Ce sera son fils cadet, Patrice du Puy de Clinchamps, qui maintiendra la flamme de l'ICC

   

En mai 2004, la revue est transmise à Philippe Houel-de Chaulieu, directeur de la publication & rédacteur en chef. Avec les conseils avisés de Patrice du Puy de Clinchamps, la revue restera fidèle à son esprit et à sa vocation pour de nombreuses années, tout en voyant, avec votre concours, sa diffusion et sa notoriété croître toujours davantage. L'ICC conserve et amplifie sa place de support pour toutes communications historiques, généalogiques, culturelles et de toutes curiosités, en vous offrant la pérennité d'un support imprimé, disponible dans le monde entier, y compris la bibliothèque d'Alexandrie.



Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Bien avant Internet, mais avec la pérennité et la large diffusion de l'imprimé, l'ICC avait fait sien le principe de consultation à distance. Son mode de fonctionnement est simple : une partie de la revue comprend des questions, l'autre partie des réponses aux questions des mois précédents. Le droit de poser des questions est réservé aux seuls abonnés. Les réponses sont apportées par les lecteurs eux-mêmes qui font partager leurs connaissances, le fruit de leurs recherches ou leur point de vue.

L'ICC paraît la première semaine de chaque mois. Une question ou une réponse adressée avant le 15 du mois est généralement publiée dans le numéro à paraître 6 semaines plus tard.



Cliquez sur l'image pour l'agrandir  

Un millier d'ophélètes (abonnés et collaborateurs de l'ICC), et trois, cinq, voire dix fois plus de lecteurs... L'ICC est lu dans les cinq continents par un public de particuliers et d'institutions, bibliothèques, universités, Instituts... Hors de France, l'ICC compte des abonnés dans 18 pays étrangers.

Ce lectorat riche et ciblé désigne l'ICC comme le support privilégié pour les publicités commerciales relatives aux travaux universitaires, personnels, productions de sociétés et de cercles, diffusion de livres de libraires ou d'éditeurs spécialisés.



Pour consulter des extraits de la liste des questions récemment traités dans l'ICC, cliquez sur l'un des liens suivants :
Table A-C
Table D-G
Table H-L
Table M-N
Table O-R
Table S-Z



Pour faire connaissance avec l'ICC, nous vous proposons de recevoir un exemplaire de la revue gratuitement. Pour l'obtenir, il vous suffit de nous préciser ci-dessous vos noms, prénoms, adresse, code postal et ville.
Vous pouvez également nous écrire :

L'Intermédiaire des Chercheurs & Curieux
62 rue de Ponthieu- B.P. 10246
75364 PARIS CEDEX 8 - FRANCE
tel : +33(0)1 45 63 74 47 / +33(0)6 34 99 82 22

Vous pouvez aussi joindre l'ICC par courrier électronique :
redaction@icc-edition.fr